citoyen.eu.org
Lire pour comprendre

 
 
    

Demande de bio et de relocalisation à la mairie


par Félicien Breton (juin 2013)

Il faudrait une production moins polluante (les causes de la pollution), plus bio (pourquoi), plus locale. C’est la transition écologique, que l’on peut démarrer à petite échelle. Votre équipe municipale est obligée de vous écouter. Voici un exemple de lettre à mettre dans la boîte de la Mairie. Adaptez le.

De : [nom]
à : M. le Maire
Le : [date]

Cher Monsieur,

Je tiens à remercier l’équipe municipale pour son travail à l’école. Je vous écris pour une évolution possible.

Cantine

Je vous écris d’abord à propos des menus de la cantine scolaire. Comme vous savez de plus en plus d’agriculteurs décédent prématurément à cause de l’épandage de pesticides. De plus, les évaluations sanitaires ne sont pas terminées sur l’impact de la nourriture non-bio que les enfants mangent depuis les années 1950 (la Révolution verte).

C’est pourquoi on pourrait être prudent quant à la nourriture donnée aux enfants. Que certains parents avant-gardistes cuisinent une alimentation biologique chez eux, ça les regarde. Il serait bon pour toute la population (et les agriculteurs fournisseurs) que tous les élèves mangent bio chaque jour d’école. C’est pourquoi je souhaiterais que l’équipe municipale affiche comme objectif de passer toute la nourriture de cantine en bio… à terme.

Il y a évidemment des contraintes. C’est pourquoi je vous propose ci-après une étape intermédiaire à votre portée.

Vous pouvez limiter l’augmentation du prix en instaurant le mardi un déjeuner végétarien : vous éviteriez la viande qui est le poste le plus coûteux d’un repas bio. Par contre les enfants mangeront tout de même équilibré s’il y a des protéines végétales (lentilles, pois cassés, haricots secs). Des exemples de plat principal végétarien que les enfants aiment sont : raviolis, feuilletés d’épinards, pizza, tartes.

Si votre coût augmente tout de même, il n’est pas obligatoire de changer le prix aux familles : des ressources peuvent être réaffectées au sein du budget municipal, par exemple en n’ajoutant plus de grandes infrastructures ou en supprimant les subventions à certains spectacles. C’est un choix politique qui peut être discuté à l’occasion de la campagne électorale. Ce serait un signal fort que la mairie augmente le bio sans augmenter le prix : ça montrerait un engagement concret pour à la fois la durabilité des ressources et la santé des enfants. Un choix d’avenir donc.

Quand renouvelez-vous les contrats de fourniture de cantine ? La bio fait-elle partie des demandes de la commune vis-à-vis de ses fournisseurs ? Quelle est le calendrier de rédaction du cahier des charges ?

Relocalisation

D’autre part, envisageriez-vous de demander à vos fournisseurs, pas seulement pour la cantine, de se restreindre à une production dans et à des fournitures de l’Europe (Union Européenne plus Suisse et Norvège) ? Si oui pour quel marché ? Ce serait bon pour l’emploi, le réchauffement climatique et le développement durable.

Avez-vous engagé des discussions avec le département ou la communauté d’agglomération pour une monnaie locale complémentaire ?

Banque

Pour finir, vous savez que les paradis fiscaux et même les investissements internationaux font perdre énormément d’argent à la société française et donc pèsent sur nos services publics, et nos retraites. Avez-vous envisagé de déménager le compte de la commune vers une banque qui favorise l’activité locale et solidaire ?

Meilleurs salutations,

[Nom et signature]

La suite

En fonction de la réponse, vous pouvez chercher quelles sont les firmes locales qui fournissent les collectivités avec une des conditions ci-dessus (soit bio, soit à fournitures européennes). Voici des idées complémentaires : Pourquoi, comment, convertir une cantine à l’alimentation biologique

    
S’abonner  |  À propos  |  Contact